« …Aussi loin qu’ils puissent aller… »

Ecole communautaire de Beravina Octobre 2014

« …Aussi loin qu’ils puissent aller… »

2014-10-08 11.12.09

Ami (e)s de AINA MADAGASCAR”. 

« L’école communautaire au sein du village de Beravina a pour but la mise en place d’une pédagogie alternative ayant pour but d’encourager la créativité, l’intuition et l’esprit critique. Ils pourront plus tard exercer pleinement leur esprit libre et réfléchir sur la société dans laquelle ils évoluent ou dans laquelle ils veulent vivre en harmonie en respectant les autres. »

Nous sommes de nouveau au crépuscule d’une année scolaire. Nos sincères remerciements à vous tous d’être toujours là, de vos soutiens inconditionnels et dévoués face aux défis que se dressaient à nous durant les années de fonctionnement de l’école.
Nous aimerions aussi remercier les institutrices, les parents d’élèves et surtout les enfants de Beravina qui sont toujours solidement impliqués et motivés à la réalisation de notre projet commun

Rappel Année Scolaire 2013 / 2014

Nul besoin de rappeler que l’année 2013-2014 ne fut pas sans « tensions » : les pressions socio-économiques persistantes, adoptions des mauvaises décisions politiques, conditions climatiques défavorables (passage des cyclones de plus en plus virulents chaque année), dérèglement écologique (invasion des criquets, …). Malgré cela, les résultats scolaires de l’année 2013-2014 sont satisfaisants :

  • Une remontée de niveau d’apprentissage par rapport aux deux années d’ouverture de l’école
  • Une bonne fréquentation à l’école et moins d’absences
  • De faibles abandons
  • Et surtout pour la 1ère fois de l’histoire de l’école de Beravina, le passage de TOUS les élèves du CM2 (9 enfants) au collège !

En effet, avec l’obtention du Certificat d’Etude Primaire Elémentaire (CEPE), ils ont désormais fini leur apprentissage dans notre école et poursuivrons leurs études dans 2 collèges situés à 45 mn du village de Beravina.

Perspectives pour l’année 2014 / 2015

Programme alternatif & personnalisé

Aina Madagascar tient toujours à veiller à appliquer un programme alternatif, non-classique, pour que les programmes répondent aux besoins du village et du pays.
Nous avons constaté l’année dernière plusieurs facteurs expliquant les faibles résultats de certains élèves : leur positionnement dans la classe (fond de la classe), leur timidité ou encore ceux souffrant de malnutrition.
Nous allons donc tenter d’adapter notre approche pédagogique avec le concours des institutrices. Pour les aider dans leur enseignement, chaque Institutrice a reçu des objectifs précis sur les niveaux à atteindre dans chaque classe.

Ces objectifs seront suivis par Aina Madagascar périodiquement et améliorer si besoin. Pour le suivi des résultats des élèves, une base de données des évaluations des enfants va être mise en place et suivie chaque semaine. Le but n’est pas d’obliger les enfants à courir après les notes mais surtout un moyen pour voir les points faibles de chaque enfant et les facteurs de blocage.

Incitation à la lecture & réflexion

Un travail de bibliothèque sera également mis en place pour cette année. Ainsi, les enfants de CE, CM1, CM2 pourront lire un ouvrage de leur niveau chaque trimestre, en mettant en application la pratique de l’expression écrite et orale de la langue Française et Malgache. Une notion d’Anglais de base à travers nos volontaires Anglophones sera effectuée.

 

Par ailleurs, si le projet d’électrification de l’école se réalise, nous souhaitons commencer l’apprentissage assisté par l’ordinateur. L’utilisation des outils informatiques à travers des jeux éducatifs, traitement des textes, application formules sur excel est un moyen efficace pour éveiller la curiosité des enfants. Le désir de manipuler l’ordinateur est une motivation efficace pour fréquenter l’école.

 

Classe verte

Une négociation est en cours avec un jardinier dans le village qui possède une espace pour réaliser une classe verte avec les élèves.

Projet Cantine Scolaire

Enfin, pour pallier à la malnutrition chronique (insuffisance de tous les facteurs d’une bonne croissance physique et intellectuelle d’un enfant), nous travaillons avec les parents d’élèves sur le projet de création d’une cantine scolaire.

Depuis 2011, les parents d’élèves se sont mis d’accord entre eux et, indépendamment de l’association Aina Madagascar, pour cotiser dans une caisse commune afin de pouvoir financer un projet commun, bénéfique pour l’éducation de leurs enfants.
Ainsi, pour cette nouvelle rentrée scolaire 2014-2015, les parents ont émis le souhaiter de participer financièrement à la mis en place d’une cantine scolaire afin d’améliorer l’apprentissage des enfants, leur croissance physique et intellectuelle. Le but est de nourrir les enfants de manière suffisante et équilibrée, afin de suivre les cours avec une capacité de concentration optimale.

Nous vous tiendrons au courant sur la faisabilité de ce projet et certainement, vos suggestions pour une amélioration des apprentissages de nos élèves sont les bienvenues.

L’éducation des enfants est primordiale pour la société toute entière. Et, dans un monde idéal, l’éducation en primaire serait universelle et financée avec deniers publics. Une personne adulte qui n’a pas eu accès à une éducation de base aura du mal à trouver sa place dans la société. Une femme scolarisée à son enfance va bénéficier d’une plus grande liberté de choix.

 

Listes définitives élèves de l’école de Beravina Année 2014 – 2015

 

Classes

Garçons Filles Total par classe

CP1

12

14

26

CP2 07 05 12
CE 09 12 21
CM1 10 11 21
CM2 07 03 10
Total 45 45 90

 

Les villageois de Beravina, Aina Madagascar et nos amis du bout du monde ont toujours travaillé ensemble depuis la création de l’école communautaire de Beravina en 2011. « Rêver », c’était le début de notre aventure et nous y avons tous cru.
Cela commence à prendre forme, à se concrétiser. Nous sommes intimement persuadés que nous aurons, pour les enfants de l’école de Beravina, un regard généreux pour qu’eux aussi à leur tour, ils aient l’occasion de réaliser leur rêve car au fond, nous sommes tous de grands rêveurs qui ne demandons qu’à les réaliser.

Aina Madagascar

Au revoir 2013….et bonjour 2014

Ami(e)s de Aina Madagascar, 2013 était une année inoubliable. Les mots qui nous viennent à l’esprit sont « Merci Beaucoup », vos soutiens inconditionnels sont très appréciés. Nos meilleurs vœux pour l’année 2014.

Misaotra tompoko

L’équipe de Aina Madagascar

Apprendre aux enfants comment penser et non pas quoi penser.

Ami(e)s de « AINA MADAGASCAR »

« Depuis 2011, nous avons entamé ensemble l’aventure d’une école communautaire dans le village de Beravina, offrant à de nombreuses familles démunies un accès à l’éducation primaire gratuitement pour leurs enfants.»

C’est toujours un grand plaisir de vous faire part, par le biais de ce compte-rendu, du début de la nouvelle rentrée 2013-2014. Chaque rentrée scolaire rappelle une histoire singulière à chacun de nous : des souvenirs, de l’appréhension, de la découverte, le plaisir de retrouver ses camarades de classe.  C’est  ce qu’ont vécu  les 79 élèves issus du village de Beravina et ses alentours  le 15 octobre 2013 avec l’équipe d’ « AINA MADAGASCAR » et nos volontaires sur place.

2013-10-15 10.54.11 (1024x719) La journée de la rentrée de la nouvelle année scolaire était par ailleurs une occasion pour « AINA MADAGASCAR »  de rappeler aux villageois de Beravina que notre école communautaire est et restera  une école porteuse de valeurs fondamentales basées sur l’égalité et la laïcité.  Ces valeurs  forgent l’esprit critique des enfants du village pour en faire des citoyens de demain, aptes à faire face aux aléas et challenges de notre société vers ce qu’il y a de meilleur et de trouver des solutions adaptées aux problèmes rencontrés au quotidien.

Création classe CM2 & Bibliothèque :

Pour cette nouvelle année, une nouvelle classe CM2 a vu le jour. L’objectif est  de préparer nos élèves à l’examen officiel d’entrée au collège. Vous savez combien ce projet est important pour nous tous car les classes du Cours Préparatoire au Cours Moyen 2 (CP au CM2)  sont les étapes fondatrices du parcours scolaire d’un enfant.

IMG_6112

Nous sommes infiniment reconnaissants à toutes les personnes qui nous ont accompagnées dans la réalisation de cette nouvelle classe de CM2. Les  enfants ont ainsi un lieu d’accueil confortable, convivial, ouvert, lumineux qui donne envie de venir à l’école et d’apprendre.
Sans oublier nos institutrices qui bénéficient ainsi d’un meilleur cadre de travail permettant d’alléger le nombre d’élèves par classe et où elles peuvent  facilement développer leurs projets pédagogiques.

IMG_6057

Nous avons la conviction qu’un cadre de travail motivant et l’allègement des effectifs devraient favoriser un meilleur épanouissement des élèves et avoir un impact positif sur leurs résultats scolaires.

Les travaux dans la future bibliothèque sont toujours en cours. Nous espérons que les enfants pourront en profiter pour leurs travaux d’étude et de lecture à partir de Janvier 2014.

Nouvelles Inscriptions 2013-2014.

En voyant les listes des élèves définitives, nous avons répertorié 79 élèves.

Classes

Effectifs

CP1

17

CP2

20

CE

23

CM1

10

CM2

09

Total

79

 

Nous tenons néanmoins à vous signaler que quelques familles du village n’ont pu réinscrire leurs enfants à l’école (Ils sont en nombre de 7 enfants) ; Certains pour cause de déménagements,   d’autres parce qu’ils n’avaient plus envie d’envoyer leurs enfants dans notre école.
Ceux qui ont décidé de ne plus envoyer leurs enfants ont répandu une rumeur au village comme quoi, l’école Communautaire de « AINA MADAGASCAR » à Beravina fermerait ses portes et que les institutrices auraient abandonné leur poste.2013-10-13 15.26.48 (1024x768)

Grâce à une réunion avec les villageois et l’équipe de « AINA MADAGASCAR », et des visites au sein des familles qui n’avaient pas réinscrit leurs enfants, nous avons mis au clair la situation pour préciser que la fermeture de l’école n’est qu’une rumeur. Nous avons également rassuré les villageois sur le fait que l’école restera toujours sans frais de scolarité et que nous avons instauré de nouvelles méthodes afin de renforcer la qualité d’enseignement de nos institutrices.

2013-10-15 08.09.51 (1024x495)

De ce fait, les nouvelles inscriptions affluent, et issues pas uniquement de Beravina mais d’autres villages aux alentours. L’année dernière nous comptions 65 élèves, cette année  près de 79 enfants fréquentent désormais notre école.

Nous ne pouvons pas nous réjouir de cette réussite sans y associer tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont participé à ce projet.

Pour conclure, ce sont les différences de ces 79 enfants,  les divers chemins qu’ils emprunteront pour acquérir des savoirs et des compétences, des chemins qui ne sont pas ceux auxquels nous sommes habitués, qui représentent un véritable défi pour notre projet et bien évidemment une véritable richesse pour nous tous.

IMG_6205 (1024x526)

AINA MADAGASCAR

+261 33 12 173 44 (Madagascar) / 06 14 46 87 03 (France) 

www.facebook.com/assoainamadagascar /

aina.madagascar@yahoo.fr / skype: aina.madagascar

 

« La nuit n’a jamais été si noire qu’à l’approche de l’aurore ».

Amis de « Aina Madagascar »

…Sans aucun doute, nous sommes aujourd’hui le résultat après des années de labeur, des efforts conjugués ensembles entre nos braves enfants de Beravina, les villageois, les institutrices, l’équipe de AINA MADAGASCAR, les voyageurs de l’association et les généreux donateurs qui ont permis le fonctionnement de l’école pour l’année 2012-2013…

Situation actuelle à Madagascar

IMG_0291

La crise politique éclatée dans la Grande Ile en 2009 a fait des impacts négatifs sur la vie socio-économique des malgaches, malheureusement, le village de Beravina n’est pas épargné. Une économie en régression qui atteint généralement le pays entier a pour conséquent des chutes sur le revenu par habitant. Un rapport de la Banque Mondiale révèle que 92% de la population malgache vit au moins de 2$ par jour classant Madagascar parmi les pays les plus pauvres au monde. Il est fort évident que Madagascar n’atteindra pas la majorité des objectifs du Millénaire pour le développement d’ici 2015.

Année scolaire 2012-2013 de l’école de Beravina

En dépit des difficultés à surmonter et la crise que le pays traverse, nous reconnaissons les motivations des enfants de Beravina à fréquenter l’école.  Nous rappelons qu’en 2011-2012, le taux de réussite général est de 25% sur l’effectif total. Cette année une nette amélioration est constatée car le taux de réussite à accéder aux classes supérieures est de 83,07%

Résultats Scolaire 2012-2013

Classes

Effectifs

Passants

Redoublants

Abandons

Cours Préparatoires 1

CP1

18

15

02

01

Cours Préparatoires 2

CP2

25

20

04

01

Cours Elémentaires

CE

11

10

00

01

Cours Moyens 1

CM1

11

09

00

02

Total

65

54

06

05

 

Taux %

83,07%

09 ,23%

07,69%

 

 

Les élèves de Beravina 2012-2013

2013-05-21 14.40.22 (1024x768)

Nous sommes émerveillés par les attitudes et motivations apportées par les élèves de Beravina. Nous sommes conscients des épreuves qu’ils traversent compte tenu de la crise socio-économique qui paralyse entièrement le pays. Mais il a été constaté que les enfants ont compris qu’ils ont uniquement deux choix qui s’offrent à eux : D’une part, concevoir leurs difficultés comme un mur infranchissable dont l’abandon est la solution la plus simple pour les soustraire et d’autre part les aborder  comme un défi à relever, d’y faire face, d’exploiter leurs ressources actuelles pour progresser. Le résultat est concret, avec un taux de réussite de 83,07% par rapport au 25% de l’année dernière.

Perspectives Ecole de Beravina 2013-2014 :

DSC00006 (1024x576)

Pour sa troisième année de son fonctionnement, nous voudrions toujours améliorer les niveaux des enfants et maintenir un taux de réussite aux alentours de 90% des effectifs. Une nouvelle classe de CM2 sera ouverte et qui préparera pour la première fois de l’histoire de l’école de Beravina un examen officiel pour les faire accéder aux collèges.

Les formations des institutrices seront toujours maintenues avec des suivis hebdomadaires par un responsable pédagogique. Les enfants qui ont des lacunes sont déjà repérés et ils bénéficieront plus d’assistance.  Les devoirs à la maison seront remplacés par des travaux dirigés en classe. Il a été observé que les enfants préfèrent finir leurs exercices à l’école que chez eux. Par ailleurs, les enfants seront incités davantage à lire pour que le gout de la lecture leur vienne naturellement.  Comme l’année dernière, les exercices pratiques seront toujours à intensifier, des travaux qui seront adaptés à la réalité des enfants d’une part et des élargissements de leurs visions du monde extérieur d’autre part. Des ravitaillements aux équipements et des fournitures scolaires par le biais des voyageurs de l’association seront mises en œuvre pareillement que l’année scolaire 2011-2012

Les collaborations avec les villageois seront toujours maintenues, nous encourageant même les parents d’élèves d’être reconnaissants aux efforts effectués par leurs enfants. Une collaboration avec le CSB (Centre de Santé de Base) local serait à l’étude pour lutter contre les maladies infantiles dans le village de Beravina.

Fonctionnement de l’Ecole communautaire de Beravina année 2012-2013

La gestion de l’école est assurée par l’association AINA MADAGASCAR. Depuis la création de l’école en 2011, les parents d’élèves, c’est-à-dire les villageois de Beravina y participent pour les décisions à prendre. La construction du bâtiment, le fonctionnement de l’école (Salaires des institutrices, équipements, fournitures scolaires, photocopies et impressions, …) ne seraient pas possibles sans la contribution des voyages solidaires  et nos amis du bout du monde.

IMG_0382 (1024x683)

Compte tenu de la situation politique à Madagascar, le contexte de la crise financière mondiale, les nombres de voyageurs de l’association a connu une régression cette année 2013 engendrant une difficulté sur la trésorerie de l’association ; Mais toute l’équipe de l’association AINA MADAGASCAR, les villageois de Beravina sont infiniment reconnaissants à ceux qui ont participé pour le fonctionnement de l’école à travers des dons, voyages à Madagascar avec l’association, contributions de toutes natures grâce auxquels nous avons pu réussir ensemble à faire fonctionner l’école de Beravina avec succès.

Participons au fonctionnement de l’école Aina Madagascar de Beravina

DSCN7018 (1024x768)

Depuis 2011, nous avons lancé l’expérience d’une école communautaire laïque et sans aucun frais de scolarité destinée aux familles démunies et les plus démunies du village de Beravina. En 2012-2013 l’école a pu accueillir 65 enfants. L’évolution du projet est constatée ; toujours un accroissement annuel des effectifs et amélioration des niveaux des enfants. L’école offre des enseignements alternatifs et indépendants du système éducatif classique. La créativité, l’esprit d’analyse et critique, l’ouverture d’esprit, la tolérance et la coexistence seront toujours les objectifs principaux.

DSCN7012 (1024x768)

Pour l’année 2013-2014, une nouvelle classe CM2 sera ouverte et l’école accueillera 85 enfants en totalité. Plusieurs façons de soutenir le projet sont possibles : Voyager dans la Grande Ile avec l’association AINA MADAGASCAR, volontariats pour participer aux interventions à l’école en partageant des savoir-faire et expériences, de la bonne volonté pour parrainer l’école pour  ceux qui ne peuvent pas voyager à Madagascar.

 

« S’inspirer, éduquer, responsabiliser les enfants du village de Beravina pour leurs futurs » telle est notre vision, actuellement Madagascar traverse la période la plus sombre de son histoire. Un proverbe nous rappelle que « La nuit n’a jamais été si noire qu’à l’approche de l’aurore ». En dépit du contexte actuel dans le pays, le projet arrive à tenir le coup et le résultat revive l’optimisme. Les difficultés, les épreuves font partie de l’existence ; depuis le lancement du projet, les villageois et les enfants de Beravina, l’équipe de AINA MADAGASCAR,  les voyageurs et amis de AINA MADAGASCAR du bout du monde ont compris qu’ensemble nous pouvons toujours entrevoir des dénouements afin d’en sortir plus mature et que notre voyage solidaire avec AINA MADAGASCAR soit une occasion d’agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité  pour une récompense des pépites de joies et de sens.

IMG_0302 (1024x683)

AINA MADAGASCAR

+261 33 12 173 44 (Madagascar) / 06 14 46 87 03 (France) / 06 71 11 72 97 (France)

web: www.aina-madagascar.org  / email: aina.madagascar@yahoo.fr /

facebook: http://www.facebook.com/assoainamadagascar/

skype: aina.madagascar

Notre projet solidaire dans le village de Beravina

Le niveau et la qualité de l’éducation à Madagascar souffrent  une dégradation depuis le début des années 1980. Le village de Beravina n’a malheureusement pas été épargné. Compte tenu des crises socio-économiques répétitives dans l’Ile, les orientations d’une politique inadaptées à la réalité, les manques de débouchés sur le marché de travail après des longues années d’études ; les villageois n’ont plus confiance aux systèmes éducatifs classiques et préfèrent envoyer leurs enfants dans les champs, travailler dans l’informel et d’abandonner leur scolarisation.

01Conscients de ce fait, Aina Madagascar souhaite mettre à profit à travers ses activités touristiques et au bénéfice de la population locale. Aina Madagascar choisi donc l’éducation comme projet solidaire, et souhaite intervenir dans ce secteur comme un vecteur  de développement  pour les nouvelles générations et sur le long terme.

02
Après le parrainage des 14 enfants du village dans une école privée, Aina Madagascar et ses amis du bout du monde veulent intervenir davantage en construisant une école communautaire au sein de Beravina, destinée aux enfants du village. Une école alternative et laïque qui mettra en avant la créativité, l’esprit d’analyse et critique, la compréhension et la coexistence.

 

La première pose de pierre a eu lieu en Mars 2011, après 09 mois de travaux avec les villageois, Aina Madagascar et nos amis du bout du monde, l’école a ouvert ses portes en Octobre 2011 accueillant 65 enfants pour 04 classes de niveau primaire : CP1, CP2, CE et CM1

04

Perspectives:

*Objectifs : 100 élèves par an

*Ouverture classe CM2 pour l’accès aux collèges

*Ouverture salle de documentation : Bibliothèque, salle de travail pour renforcer les cours aux collèges et lycées.

*Electrification du bâtiment : Utilisation matériels informatiques, multimédias pédagogiques, Internet

*Amélioration niveau des enfants : Gout pour la lecture, curiosité intellectuelle

*Mise en application de la créativité, analyses et esprit critique

*Ouverture sur le monde

*Elaboration de projets de développement du village pour les sortants de l’école communautaire de Beravina

???????????????????????????????

L’équipe de Aina Madagascar http://www.aina-madagascar.org

Tourisme alternatif, mettant en relief Rencontre et echange

Aina Madagascar propose une forme de tourisme alternatif qui met en relief la rencontre et l’échange.
Elle donne aussi une opportunité à l’implication des populations locales
Autrement dit, nous avons à cœur d’introduire les relations sociales et amicales au sein des échanges matériels
http://www.aina-madagascar.org

ensemble

Voyages Solidaires avec Aina Madagascar

http://www.aina-madagascar.org
Le principe du voyage avec Aina Madagascar :
Ce dispositif est pensé de manière à éviter les dérives classiques du tourisme de masse. En effet, le tourisme, première industrie au monde, est un secteur lourdement critiqué pour les dégâts et les dérèglements qu’il provoque dans les pays d’accueil, qu’ils soient de nature environnementale, économique ou sociale.

Il figure donc parmi les activités qui exigent une prise de conscience et une réflexion particulière. Cela aboutit aujourd’hui à l’émergence de nouvelles façons de voyager, notamment dans le cadre du tourisme solidaire.
es voyages solidaires d’Aina relèvent de cette forme de tourisme alternatif, basé sur les principes de l’économie alternative et solidaire. A ce titre, ils répondent à plusieurs objectifs

Objectifs d’ouverture et de partage

Etre acteur de son voyage dans un cadre où l’on trouve ce que l’on donne, et qui correspond à sa personnalité. Apprendre à aller vers l’autre en évitant autant que possible les ethnocentrismes.

Objectifs culturels :
Proposer un cadre où de véritables rencontres interculturelles sont possibles.

Objectifs socio-économiques :
Permettre à des malgaches de bénéficier des retombées positives du tourisme. Permettre également à ceux qui ne peuvent pas participer aux voyages, de bénéficier des activités solidaires.

Le voyage avec Aina Madagascar est divisé en deux parties :
La première partie de voyage sera consacrée à tout ce qui est « action solidaire » dans les villages partenaires, nos voyageurs resteront quelques jours dans nos villages et vivront avec les villageois, s’imprégneront de la vie quotidienne et feront des interventions sur les projets solidaires qui seront axés sur l’éducation. Souvent ils interviennent dans l’école communautaire du village construite par Aina Madagascar pour donner des cours de renforcements aux enfants du village.

La deuxième partie se fera en fonction des choix du voyageur sur la découverte du reste de la Grande Ile avec l’encadrement de notre accompagnateur, l’hébergement se fera dans nos réseaux de famille d’accueil et d’hôtels, mais toujours dans le cadre éthique de l’association.

01

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.